Le vin primeur pour une nouvelle habitude

Ne connaissant rien en matière de vins, je me perds régulièrement dans le vaste terrain des AOC, millésimes et divers châteaux célèbres.

Une descente dans les vignobles de Bordeaux m’a permis de constater alors que j’ai failli de manquer les plus beaux produits de grands terroirs du pays.

A la suite d’une dégustation proposée dans un château local, je me suis senti immédiatement embarqué dans une nouvelle aventure avec les autres disciples de Bacchus car c’est à ce moment que je suis tombé amoureux des vins.

Le vin primeur pour une nouvelle habitude

Le vin primeur pour toujours

Cette expérience m’a poussé à me renseigner sur les types de vins qui existent.

J’étais émerveillé en constantant qu’en choisissant le vin primeur, je fais partie de ces adeptes des bons vins jeunes. Effectivement, le terme primeur renvoie généralement à 2 sortes de vins connus dont le Beaujolais, un vin primeur profitant de 2 mois de cuve et peut se boire dès la sortie de tonneau.

Mais dans le Bordelais, un futur grand cru peut aussi être un primeur. Quoi qu’il en soit, je peux affirmer que les vins primeurs aurant un bel avenir grâce à un goût incomparable et au bon prix si les producteurs veillent aux grains pour la qualité.